facebook
twitter
google plus
instagram
DISPONIBILITÉS
 

Les différents types de joueurs d'escape game : Chronique N°6


Posté le 23/03/2020

LES "MAUVAIS JOUEURS" DE L'ESCAPE GAME

 

 

Il peut être parfois difficile de coopérer sereinement avec eux et ils ont tendance à ne pas mâcher leurs mots. Nous avons fait, pour vous, une petite sélection du gratin des joueurs d'escape game les plus ronchons :

 

 

LE RÂLEUR

Notre ami râleur s'est aujourd'hui malheureusement levé du pied gauche et a décidé de râler pour tout et n’importe quoi. Pour lui rien n’a de logique et la mission est IM-PO-SSIBLE. Le râleur n'a pas sa langue dans sa poche, si quelque chose le chiffonne il le dit haut et fort et en couleur s'il le faut ! Au moins il a le mérite de dire ce qu'il pense. Mais attention à ce que cela n'agace pas trop ses partenaires de jeu...

 

LE MAUVAISE FOI

Celui qui n’y arrive pas et remet en cause TOUS les systèmes… "Ça marche pas votre cadenas !", "Il est cassé votre truc !"… Vous aurez beau lui démontrer que c'est faisable, vous autant que ses compagnons, peu importe, l'essentiel c'est qu'il ait raison. Mais parfois, il faut juste trouver le bon code, activer le mécanisme de la bonne manière ou ne pas taper le code sur le coffre déjà ouvert... Petit coquin, va ! Le Mauvaise Foi a du mal à reconnaitre qu'il se trompe et qu'il suffit juste de persévérer.

 

LE DÉFAITISTE

Celui qui n’est pas encore entré dans la salle et qui est déjà persuadé qu'il va perdre. "De toute façon on n'y arrivera pas...". Le défaitiste part du principe qu’il est mauvais ou que la mission est trop dure. Ses phrases cultes : "on est nuls", "rolala on est mauvais", "on va perdre…" Au moins il aura le mérite de ne pas être déçu si effectivement il échoue. Le Game Master, souvent ému et touché, fera tout son possible pour lui prouver qu'il peut gagner !

 

LA PIÈCE RAPPORTÉE

Celui qui, malgré lui, a été trainé de force par ses amis ou collègues, qui n’a pas envie d’être là et qui ne fait donc aucun effort pour participer à la mission. Le pire c’est qu’il est loin d’être bête, le bougre ! S’il s’intéresse un tant soit peu à son environnement, vous pouvez être sûr qu’il résoudra une énigme ou deux dans la foulée, l’air de rien. Mais bon, il ne faut pas trop lui en demander non plus, hein !

 

*****

 

Alors qui s'est reconnu ? Avouez, avouez ... On ne vous en voudra pas, ce sont ces petits défauts qui font tout votre côté attachant ! wink

 

*****

 

Et si vous consultiez nos autres chroniques sur les différents types de joueurs d'escape game :

 


RETOUR AUX ACTUALITÉS