Imaginarium Game escape game Lyon

Pour mieux nous connaître, découvrez l’histoire d’Imaginarium Game, escape game à Lyon et son équipe de joyeux Game Masters, toujours prêts à vous faire vivre des moments inoubliables.

Une aventure à taille humaine

Imaginarium game, Escape Game à Lyon, a ouvert ses portes en mai 2017 dans le 7eme arrondissement de Lyon. A l’origine du projet, deux aventuriers passionnés par le monde du jeu, découvrent l’incroyable univers des escape games et ses immenses possibilités. Ni une, ni deux, l’envie d’en découdre avec ce nouveau loisir ultra immersif germe dans l’imaginaire de ces deux têtes créatives : une mission, un objectif et Imaginarium Game, escape game à Lyon est lancé !

L’histoire d’Imaginarium Game

C’est en 2015 que nos deux compères, Estelle et Jean-Charles (JC pour les intimes), découvrent le concept du live escape game auquel ils ont tout de suite adhéré. Après leur troisième mission jouée dans différentes salles lyonnaises, l’excitation est palpable : la découverte des univers, la recherche d’indices, la collaboration et l’amusement partagé font mouche. Pour ces deux amoureux des jeux de société, l’escape game est un tout nouveau concept qui regroupe un savant mélange entre le jeu vidéo, les jeux de société, jeux de piste et d’arcade, à l’image d’un Fort Boyard accessible à tous.

Le concept novateur de l’escape game plaît et il est alors en pleine effervescence.
C’est donc le bon moment pour se lancer. Après une étude poussée du marché, un dossier bien rédigé et le démarchage de plusieurs banques, Estelle et JC décident de tenter l’incroyable aventure de l’escape game.

Et c’est dans le 7ème arrondissement de Lyon que les deux compères vont trouver le local de leurs rêves. Il ne paie pas de mine d’extérieur, et les travaux de réaménagement son colossaux, mais son angle de rue, sa vie de quartier, la proximité des transports en font une perle rare, à tel point qu’il serait dommage de passer à côté.

Décembre 2016, avec le soutien d’amis et de proches embarqués dans l’aventure, le premier coup de marteau résonne. Et après 6 mois de dur labeur et de travail acharné, l’escape game Imaginarium Game ouvre enfin ses portes à Lyon 7ème !

Et l’aventure ne fait que commencer…

Estelle imaginarium game

ESTELLE

Co-Gérante
Imaginarium Game

Véritable pile électrique, Estelle et ses réserves inépuisables d’énergie seront à votre service. De quoi recharger vos batteries jusqu’à trouver la sortie !
jean-charles imaginarium game

JEAN-CHARLES

Co-Gérant
Imaginarium Game

Gérant rime avec bon vivant, et patron avec évasion. Tout est dit ! Mais attention, avec JC, pas de pitié.
Vous risquez d’en baver !

L’équipe Imaginarium Game

Le credo de l’enseigne : vous proposer des salles d’escape game immersives et inventives avec une touche d’originalité !

geraldine la loutre

Géraldine
la Loutre

Mascotte officielle
d'Imaginarium Game

Elle a su rallier à son bord les meilleurs Game-Masters pour votre plus grand plaisir. Mascotte reconnue d’Imaginarium Game, elle est le personnage principal de notre emblématique mission la Révolte des Loutres. Vous pouvez d’ailleurs la retrouver dans l’ensemble de nos missions. Oui, Géraldine la loutre est P.A.R.T.O.U.T.

kévin imaginarium game

Kévin

Responsable d’équipe
Game master - Homme à tout faire

Les hommes à barbe bleue et au sourire charmeur vous font fondre ? Parfait ! Laissez cet ingénieux Dédale être votre fil d’Ariane durant toute votre aventure.
alexandra imaginarium game

Alexandra

Responsable d’équipe
Game master - Commerciale

Vous aimez les blagues et les jeux de mots pourris ? Alexandra sera parfaite pour vous accompagner tout au long de votre mission. Attention il y a du niveau…
eddy imaginarium game

Eddy

Game master

Vous aimez les histoires racontées par les grands gaillards ? Eddy, notre comédien en herbe saura vous envoûter de sa voix suave pour vous immerger totalement dans nos univers.
lucille imaginarium game

Lucille

Game master

Vous avez envie d’en découdre avec nos salles et de battre tous les records ? Aussi petite qu’énergique, Lucille a plus d’un tour dans son sac. Cette aventurière sera la locomotive de votre groupe.
loutre imaginarium game

Madeleine

Game master

Vous êtes une équipe soudée ? Avec vous c’est un pour tous et tous pour un ? Notre douce Madeleine sera votre arme secrète, et saura vous aiguiller de la pointe de son épée vers une victoire bien méritée. Mais attention, ça pique.

Toute l’équipe d’Imaginarium Game est aux petits soins, pour vous faire vivre une expérience aux petits oignons. Nos Game Masters vous accompagnent durant toute votre mission d’escape game et interviendront pour vous aider en cas de blocage.

Ils nous ont accompagnés dans notre développement et naviguent désormais dans d’autres eaux, mais on ne les oublie pas.

ILLIANA

illiana imaginarium game

LUCAS

lucas imaginarium game

JULIA

Julia Imaginarium Game

TANGUY

Tanguy Imaginarium Game

REMY

remy imaginarium game

Les incroyables moments vécus par l’équipe Imaginarium Game

Chaque jour, l’équipe Imaginarium Game vous fait vivre d’incroyables aventures mais sachez que vous aussi vous nous faites vivre des moments épiques et inoubliables, en voici d’ailleurs quelques uns :

Estelle

« En 2018 nous avions 3 modes de jeux différents pour la mission Prison Gal’Roa : solo, collaboratif et challenge. C’est ce dernier dont je garde un souvenir mémorable. Le mode challenge consistait à faire s’affronter 2 équipes placées dans 2 cellules distinctes mais identiques. Ces 2 cellules sont reliées par un petit passage de la taille d’une tête, permettant d’épier ou de narguer l’équipe voisine en concurrence.

Autant vous dire que ce jour là, mon équipe de prisonniers avait bien choisi sa mission. Les piques tombaient à foison pour mon plus grand plaisir, la bataille était lancée. L’une des cellules commençait à se démarquer avec un peu d’avance et vint le moment de se démenotter (oui il y a des menottes). Mes joueurs sont fous, ils crient dans tous les sens et passent leur mains à travers la petite niche pour montrer à leur voisin de cellule leur nouvelle liberté. “hé hé on s’est libérés et pas vous !” puis dans un élan de folie, l’un des joueurs récupère toutes les menottes et les balance de l’autre côté ! “Tenez, on n’en a plus besoin, on vous les laisse ! allez, salut les nazes !”. Les menottes atterrissent au sol… Et la, c’est le retournement de situation !

Non seulement la clé des menottes était sur l’une d’entre elles, l’équipe s’est donc empressée de se libérer, mais un objet était également aimanté à un autre… Cet aimant est terriblement utile pour une des étape de l’aventure et ils leur avait donné sans s’en rendre compte ! Bien sûr, les autres se sont empressés de le leur faire remarquer “hé les gars, merci pour l’aimant… bisous”. S’en est suivi la négociation la plus longue de leur vie pour récupérer cet élément, avec moi morte de rire derrière mon écran haha. Conclusion, leurs voisins ont gagné et ils s’en sont bien mordus les doigts. »

« On répète constamment aux joueurs ce qu’il ne faut surtout pas faire dans nos salles : Ne pas tirer, ne pas forcer, ne rien jeter, ne pas escalader… bref, les consignes assez similaires dans tous les escape games. Cela faisait déjà 2 ans que notre mission “le barrage” (aujourd’hui la “Révolte des loutres”) accueillait régulièrement des joueurs et jamais nous n’avions rencontré cette situation, d’ailleurs nous ne l’avons eue qu’une seule fois et c’est tombé sur moi !

 Ce jour là, 2 aventuriers novices s’essayent au monde de l’escape game. Je leur explique les règles, petite mise en immersion et hop, je les envoie dans leur mission. Au bout de seulement 15 minutes, l’un d’entre eux s’approche d’une fenêtre avec des barreaux, monte sur le tonneau situé à côté et passe à travers les barreaux… Je n’ai pas le temps de réagir tout s’est passé extrêmement vite et je suis surtout hyper surprise et étonnée. A aucun moment je n’aurais pensé qu’une personne pouvait passer à travers ces barreaux… et là devant moi… bah si… je précise que ce jeune homme était très fin et petit, mais là c’est tout de même la surprise. S’en suit une situation inédite dans laquelle je me retrouve avec un joueur dans chaque salle, les énigmes précédentes n’ont pas été résolues et ce garçon qui tente de repasser de l’autre côté mais n’y parvient pas car il n’a rien pour se rehausser cette fois-ci… Je décide de tenter une collaboration, après tout pourquoi pas, ce sera juste plus long mais c’est leur première mission et ils ne sont que 2. Je fini par intervenir pour les réunir et nous avons pu reprendre le déroulé de la mission normalement ».

Kévin

« Une fois j’ai été pris à part par une dame qui organisait une sortie avec des enfants. Elle m’explique que je vais devoir être très attentif pendant ma session. Légèrement interloqué, elle m’explique : “je suis professeure de Français particulière pour des élèves étrangers et j’ai vu que vous ne proposiez pas de version anglaise de vos salles, ce qui signifie qu’il seront obligés de bosser leur français”.


Me voilà donc à emmener mon groupe dans la mission  »Le barrage » (devenue aujourd’hui “La révolte des loutres”). Petite précision, je communique avec mon équipe à l’aide d’un boîtier télégraphique, une bande de papier large comme un ticket de caisse sur lequel s’impriment mes indices. Pratique je me dis, ils pourront lire plusieurs fois s’ils ne comprennent pas du premier coup. Le début se passe bien, quand il y a un mot qu’il ne comprennent pas je leur envoie plusieurs synonymes , ils communiquent bien même si parfois avec un peu de difficulté à cause de la barrière de la langue. Mais il y a un détail auquel je n’avais pas pensé, un élément audio qui dure quelques minutes et dont le français employé est plus argotique qu’autre chose. Je me décompose devant mon écran en voyant qu’ils ne comprennent pas un traître mot de ce qu’ils entendent. Me voilà donc parti dans une réécriture en essayant au mieux d’expliquer tous les mots d’argots afin qu’ils puissent résoudre l’énigme sans que je ne dévoile la réponse. Ils nous aura fallu 10 bonnes minutes d’échanges pour qu’ils puissent passer cette étape. Un vrai défi ! »

Alexandra

« Dans l’une de nos anciennes missions, il y avait une traduction à effectuer qui donnait la procédure à suivre pour s’échapper. La procédure en question mentionnait de mettre les mains en l’air pour prononcer quelque chose. Mon équipe, ce jour-là, a eu comme qui dirait… La flemme de traduire. Ils se sont donc contentés de quelques lettres pour tenter de deviner le message. Et alors là, ce fût le drame. Au lieu de comprendre “les mains en l’air” ils ont déduit qu’il fallait prononcer le message secret “les seins en l’air”. En les écoutant échanger sur cette information, je n’ai pas su retenir mon fou rire : il faut bien avouer que voir 8 hommes type rugbymen se tordre dans tous les sens pour avoir “les seins en l’air” (je vous laisse imaginer la scène, promis ça en valait le détour !)… C’est pas tous les jours qu’on a cette opportunité ! Je les remercie encore pour ce grand moment de rire pour moi, de solitude pour eux. »

« J’étais avec un groupe de jeunes collégiens, en sortie scolaire de découverte de l’escape game. Je leur explique donc leur mission, ainsi que mon rôle de game master, et que c’est moi qui leur donne quelques indices s’ils sont sympas (“Oooh oui, on est super sympas madame, hein !!”). Je les lance alors dans la mission, et commence à les suivre. Rapidement, j’interagis avec eux en restant bien sûr le plus role play possible. Ils continuent tranquillement leur mission et commencent à avoir besoin d’un peu d’aide…

J’ai donc eu droit à leur plus beau et plus sincère : “Dis Siri, tu peux nous donner le code s’il te plaît ?
Fou rire absolu et attendrissement instantané de ma part. Un peu plus tard, comprenant que je n’étais pas une intelligence artificielle bien connue mais un vrai être humain, j’ai eu droit à l’appellation de “maître de l’univers” pour me soudoyer et obtenir plus d’informations. Bien évidemment, demandé si gentiment, comment ne pas craquer… »

Lucille

« Un jour un de mes joueurs a ouvert un coffre comme par magie ! Il devait ouvrir un coffre avec plusieurs boutons que l’on déplace. Normalement, les joueurs sont sensés chercher différents indices qui aident à comprendre comment positionner les boutons. Mais ce jour là, ce joueur n’en a pas eu besoin. Il s’est accroupi devant le coffre, a fait bouger ses doigts dans tous les sens au dessus des boutons, et le coffre s’est ouvert tout seul ! J’étais subjuguée…non seulement il avait trouvé la combinaison mais en plus, il avait fait gagner un temps fou à son équipe car l’énigme sensée apporter la solution n’avait pas été réalisée. Et figurez-vous que lors du debriefing ce joueur m’a révélé être un DJ. Il m’a dit que le coffre ressemblait beaucoup à une platine, et donc il s’est dit qu’il allait l’actionner pour ressentir le mécanisme. De toute évidence cela à fonctionné, il a ouvert le coffre en quelques secondes ! Magique !
Heureusement que l’on a pas des Dj tous les jours haha »

« Je me souviens, c’était la venue d’un père avec sa fille. Pour fêter ses dix ans, il l’amenait dans une salle d’escape game pour la première fois. C’était un moment très touchant pour elle. Mais le plus mignon, c’était la façon dont le père se comportait avec sa fille. Il avait clairement compris toutes les énigmes très rapidement. Mais il n’en a fait aucune. A chaque fois qu’il trouvait un élément, il le posait au milieu de la pièce et demandait à sa fille « dis-moi, je ne comprends pas ce qu’il faut faire avec ça. Tu m’expliques ? » Et il l’a ainsi laissée faire toute la salle sans intervenir. Il poussait vraiment sa fille à explorer toutes les pistes possibles et à aller au bout de ses idées. Il était totalement à l’écoute. C’était A.D.O.R.A.B.L.E. »

Madeleine

« Mon plus beau souvenir (pour l’instant !) est sans aucun doute la toute première équipe que j’ai eu à gérer seule pendant ma formation, une famille de quatre avec deux enfants. C’était à la fois mon premier brief et la première session où je n’avais aucune aide pour envoyer les indices.

Ils sont sortis à 59 minutes et 59 secondes. Quand je le leur ai dit, j’ai cru que la maman allait fondre en larmes. C’était un peu ma victoire aussi ! J’en garde vraiment un souvenir ému ».

« Un jour, un duo a dévissé le système d’indices dans une des salles avec le dos d’une clé. Un grand moment. Je vous laisse imaginer la solitude de rentrer dans la salle pour revisser le tout pendant que le groupe se confond en excuses avant de pouvoir enfin terminer l’aventure… »

Une aventure à taille humaine

Tout d’abord, un Game master qu’est-ce que c’est ?

Un Game Master (ou maître du jeu) est tout simplement la personne qui vous accompagne sur toute la durée de votre aventure. C’est un peu le dernier maillon de votre équipe, il travaille dans l’ombre et vous guide pas à pas jusqu’à la finalité de votre mission. Son objectif ? que vous passiez avant tout un excellent moment, mais surtout que vous ne vous retrouviez pas bloqués et dans l’impossibilité d’avancer.

 

Un Game Master par mission

A Imaginarium Game, un Game Master est attribué à un groupe, pour une mission et pendant 2h : briefing – mission – débriefing – rangement de salle. Toute l’équipe Imaginarium Game attache un point d’honneur à la qualité du suivi de votre mission.

 

Les différents visages d’un Game Master

Le game master ou maître du jeu a un rôle primordial lors du déroulé de la mission. Sans lui, l’aventure n’est pas. Aussi il est important de comprendre son rôle primordial lors du déroulé d’une mission.

 

  • L’improvisation et la réactivité

Bien que nos Game Masters connaissent parfaitement leur mission il ne sont pas à l’abri de situations improbables qui vont alors mettre tous leurs sens en alerte. Un joueur qui escalade un mur, un cadenas crocheté, un groupe de joueurs bien éméchés…Nos game masters passent par beaucoup d’émotions. L’improvisation et la réactivité sont alors de mise. Et on peut vous dire que dans certains cas, les sueurs froides se font bien sentir 😉

  • L’orthographe

Oui, l’orthographe fait partie des compétences insoupçonnées mais indispensables d’un bon game master. Nos moyens de communication avec les équipes étant exclusivement à l’écrit, pas moyen d’y échapper. D’ailleurs vous êtes les premiers en tant que joueurs à nous faire remarquer une petite faute qui se serait glissée malencontreusement dans la conversation… et vous avez bien raison 🧐

  • Abracadabra, transformation

Nos game masters ont une capacité à changer de personnage comme de chemise. Vous n’êtes pas à l’abri de voir une loutre franchir les portes de l’Imaginarium, suivie d’un extraterrestre à la tête rouge… âmes sensibles, les vacances d’halloween sont une période tout particulièrement appréciée par nos game Masters… 😈

  • Esprit vif et créatif

La mise en immersion fait partie intégrante du rôle de game master. Raconter une histoire et réussir à plonger les joueurs dans l’univers de leur mission est un challenge de tous les jours. De plus, chaque groupe est différent, il faut donc s’adapter à son public. Le game master est un génie du divertissement, il sait jauger son public en un clin d’œil et adapte ainsi son scénario pour correspondre au mieux à vos attentes. Attention groupe bruyant ! Nos game master ont une voix qui porte jusqu’au fin fond de la galaxie. Difficile donc de les déstabiliser !

  • De l’humour, beaucoup d’humour

A l’Imaginarium nous avons énoooooormément d’humour (on vous laissera juger, promis, ça vaut le détour). Les easter eggs sont partout dans nos missions : entre références, phrases cultes et blagues plus ou moins pourries… que cela soit dit, l’équipe Imaginarium Game a un certain niveau.
D’ailleurs il n’est pas impossible que nos game masters vous fassent quelque peu tourner en bourrique surtout si vous êtes réceptif.

Ainsi, négocier une chanson ou encore une petite danse de la loutre en échange d’un indice n’est pas du tout improbable 🦦
Oui, on est comme ça à Imaginarium.

Découvrez nos missions

Imaginarium Game escape game Lyon

Pour mieux nous connaître, découvrez l’histoire d’Imaginarium Game, escape game à Lyon et son équipe de joyeux Game Masters, toujours prêts à vous faire vivre des moments inoubliables.

Une aventure à taille humaine

Imaginarium game, Escape Game à Lyon, a ouvert ses portes en mai 2017 dans le 7eme arrondissement de Lyon. A l’origine du projet, deux aventuriers passionnés par le monde du jeu, découvrent l’incroyable univers des escape games et ses immenses possibilités. Ni une, ni deux, l’envie d’en découdre avec ce nouveau loisir ultra immersif germe dans l’imaginaire de ces deux têtes créatives : une mission, un objectif et Imaginarium Game, escape game à Lyon est lancé !

L’histoire d’Imaginarium Game

C’est en 2015 que nos deux compères, Estelle et Jean-Charles (JC pour les intimes), découvrent le concept du live escape game auquel ils ont tout de suite adhéré. Après leur troisième mission jouée dans différentes salles lyonnaises, l’excitation est palpable : la découverte des univers, la recherche d’indices, la collaboration et l’amusement partagé font mouche. Pour ces deux amoureux des jeux de société, l’escape game est un tout nouveau concept qui regroupe un savant mélange entre le jeu vidéo, les jeux de société, jeux de piste et d’arcade, à l’image d’un Fort Boyard accessible à tous.

Le concept novateur de l’escape game plaît et il est alors en pleine effervescence.
C’est donc le bon moment pour se lancer. Après une étude poussée du marché, un dossier bien rédigé et le démarchage de plusieurs banques, Estelle et JC décident de tenter l’incroyable aventure de l’escape game.

Et c’est dans le 7ème arrondissement de Lyon que les deux compères vont trouver le local de leurs rêves. Il ne paie pas de mine d’extérieur, et les travaux de réaménagement son colossaux, mais son angle de rue, sa vie de quartier, la proximité des transports en font une perle rare, à tel point qu’il serait dommage de passer à côté.

Décembre 2016, avec le soutien d’amis et de proches embarqués dans l’aventure, le premier coup de marteau résonne. Et après 6 mois de dur labeur et de travail acharné, l’escape game Imaginarium Game ouvre enfin ses portes à Lyon 7ème !

Et l’aventure ne fait que commencer…

Estelle imaginarium game

ESTELLE

Co-Gérante
Imaginarium Game

Véritable pile électrique, Estelle et ses réserves inépuisables d’énergie seront à votre service. De quoi recharger vos batteries jusqu’à trouver la sortie !
jean-charles imaginarium game

JEAN-CHARLES

Co-Gérant
Imaginarium Game

Gérant rime avec bon vivant, et patron avec évasion. Tout est dit ! Mais attention, avec JC, pas de pitié.
Vous risquez d’en baver !

L’équipe Imaginarium Game

Le credo de l’enseigne : vous proposer des salles d’escape game immersives et inventives avec une touche d’originalité !

geraldine la loutre

Géraldine
la Loutre

Mascotte officielle
d'Imaginarium Game

Elle a su rallier à son bord les meilleurs Game-Masters pour votre plus grand plaisir. Mascotte reconnue d’Imaginarium Game, elle est le personnage principal de notre emblématique mission la Révolte des Loutres. Vous pouvez d’ailleurs la retrouver dans l’ensemble de nos missions. Oui, Géraldine la loutre est P.A.R.T.O.U.T.

kévin imaginarium game

Kévin

Responsable d’équipe
Game master - Homme à tout faire

Les hommes à barbe bleue et au sourire charmeur vous font fondre ? Parfait ! Laissez cet ingénieux Dédale être votre fil d’Ariane durant toute votre aventure.
alexandra imaginarium game

Alexandra

Responsable d’équipe
Game master - Commerciale

Vous aimez les blagues et les jeux de mots pourris ? Alexandra sera parfaite pour vous accompagner tout au long de votre mission. Attention il y a du niveau…
eddy imaginarium game

Eddy

Game master

Vous aimez les histoires racontées par les grands gaillards ? Eddy, notre comédien en herbe saura vous envoûter de sa voix suave pour vous immerger totalement dans nos univers.
lucille imaginarium game

Lucille

Game master

Vous avez envie d’en découdre avec nos salles et de battre tous les records ? Aussi petite qu’énergique, Lucille a plus d’un tour dans son sac. Cette aventurière sera la locomotive de votre groupe.
loutre imaginarium game

Madeleine

Game master

Vous êtes une équipe soudée ? Avec vous c’est un pour tous et tous pour un ? Notre douce Madeleine sera votre arme secrète, et saura vous aiguiller de la pointe de son épée vers une victoire bien méritée. Mais attention, ça pique.

Toute l’équipe d’Imaginarium Game est aux petits soins, pour vous faire vivre une expérience aux petits oignons. Nos Game Masters vous accompagnent durant toute votre mission d’escape game et interviendront pour vous aider en cas de blocage.

Ils nous ont accompagnés dans notre développement et naviguent désormais dans d’autres eaux, mais on ne les oublie pas.

ILLIANA

illiana imaginarium game

LUCAS

lucas imaginarium game

JULIA

Julia Imaginarium Game

TANGUY

Tanguy Imaginarium Game

REMY

remy imaginarium game

Les incroyables moments vécus par l’équipe Imaginarium Game

Chaque jour, l’équipe Imaginarium Game vous fait vivre d’incroyables aventures mais sachez que vous aussi vous nous faites vivre des moments épiques et inoubliables, en voici d’ailleurs quelques uns :

Estelle

« En 2018 nous avions 3 modes de jeux différents pour la mission Prison Gal’Roa : solo, collaboratif et challenge. C’est ce dernier dont je garde un souvenir mémorable. Le mode challenge consistait à faire s’affronter 2 équipes placées dans 2 cellules distinctes mais identiques. Ces 2 cellules sont reliées par un petit passage de la taille d’une tête, permettant d’épier ou de narguer l’équipe voisine en concurrence.

Autant vous dire que ce jour là, mon équipe de prisonniers avait bien choisi sa mission. Les piques tombaient à foison pour mon plus grand plaisir, la bataille était lancée. L’une des cellules commençait à se démarquer avec un peu d’avance et vint le moment de se démenotter (oui il y a des menottes). Mes joueurs sont fous, ils crient dans tous les sens et passent leur mains à travers la petite niche pour montrer à leur voisin de cellule leur nouvelle liberté. “hé hé on s’est libérés et pas vous !” puis dans un élan de folie, l’un des joueurs récupère toutes les menottes et les balance de l’autre côté ! “Tenez, on n’en a plus besoin, on vous les laisse ! allez, salut les nazes !”. Les menottes atterrissent au sol… Et la, c’est le retournement de situation !

Non seulement la clé des menottes était sur l’une d’entre elles, l’équipe s’est donc empressée de se libérer, mais un objet était également aimanté à un autre… Cet aimant est terriblement utile pour une des étape de l’aventure et ils leur avait donné sans s’en rendre compte ! Bien sûr, les autres se sont empressés de le leur faire remarquer “hé les gars, merci pour l’aimant… bisous”. S’en est suivi la négociation la plus longue de leur vie pour récupérer cet élément, avec moi morte de rire derrière mon écran haha. Conclusion, leurs voisins ont gagné et ils s’en sont bien mordus les doigts. »

« On répète constamment aux joueurs ce qu’il ne faut surtout pas faire dans nos salles : Ne pas tirer, ne pas forcer, ne rien jeter, ne pas escalader… bref, les consignes assez similaires dans tous les escape games. Cela faisait déjà 2 ans que notre mission “le barrage” (aujourd’hui la “Révolte des loutres”) accueillait régulièrement des joueurs et jamais nous n’avions rencontré cette situation, d’ailleurs nous ne l’avons eue qu’une seule fois et c’est tombé sur moi !

 Ce jour là, 2 aventuriers novices s’essayent au monde de l’escape game. Je leur explique les règles, petite mise en immersion et hop, je les envoie dans leur mission. Au bout de seulement 15 minutes, l’un d’entre eux s’approche d’une fenêtre avec des barreaux, monte sur le tonneau situé à côté et passe à travers les barreaux… Je n’ai pas le temps de réagir tout s’est passé extrêmement vite et je suis surtout hyper surprise et étonnée. A aucun moment je n’aurais pensé qu’une personne pouvait passer à travers ces barreaux… et là devant moi… bah si… je précise que ce jeune homme était très fin et petit, mais là c’est tout de même la surprise. S’en suit une situation inédite dans laquelle je me retrouve avec un joueur dans chaque salle, les énigmes précédentes n’ont pas été résolues et ce garçon qui tente de repasser de l’autre côté mais n’y parvient pas car il n’a rien pour se rehausser cette fois-ci… Je décide de tenter une collaboration, après tout pourquoi pas, ce sera juste plus long mais c’est leur première mission et ils ne sont que 2. Je fini par intervenir pour les réunir et nous avons pu reprendre le déroulé de la mission normalement ».

Kévin

« Une fois j’ai été pris à part par une dame qui organisait une sortie avec des enfants. Elle m’explique que je vais devoir être très attentif pendant ma session. Légèrement interloqué, elle m’explique : “je suis professeure de Français particulière pour des élèves étrangers et j’ai vu que vous ne proposiez pas de version anglaise de vos salles, ce qui signifie qu’il seront obligés de bosser leur français”.


Me voilà donc à emmener mon groupe dans la mission  »Le barrage » (devenue aujourd’hui “La révolte des loutres”). Petite précision, je communique avec mon équipe à l’aide d’un boîtier télégraphique, une bande de papier large comme un ticket de caisse sur lequel s’impriment mes indices. Pratique je me dis, ils pourront lire plusieurs fois s’ils ne comprennent pas du premier coup. Le début se passe bien, quand il y a un mot qu’il ne comprennent pas je leur envoie plusieurs synonymes , ils communiquent bien même si parfois avec un peu de difficulté à cause de la barrière de la langue. Mais il y a un détail auquel je n’avais pas pensé, un élément audio qui dure quelques minutes et dont le français employé est plus argotique qu’autre chose. Je me décompose devant mon écran en voyant qu’ils ne comprennent pas un traître mot de ce qu’ils entendent. Me voilà donc parti dans une réécriture en essayant au mieux d’expliquer tous les mots d’argots afin qu’ils puissent résoudre l’énigme sans que je ne dévoile la réponse. Ils nous aura fallu 10 bonnes minutes d’échanges pour qu’ils puissent passer cette étape. Un vrai défi ! »

Alexandra

« Dans l’une de nos anciennes missions, il y avait une traduction à effectuer qui donnait la procédure à suivre pour s’échapper. La procédure en question mentionnait de mettre les mains en l’air pour prononcer quelque chose. Mon équipe, ce jour-là, a eu comme qui dirait… La flemme de traduire. Ils se sont donc contentés de quelques lettres pour tenter de deviner le message. Et alors là, ce fût le drame. Au lieu de comprendre “les mains en l’air” ils ont déduit qu’il fallait prononcer le message secret “les seins en l’air”. En les écoutant échanger sur cette information, je n’ai pas su retenir mon fou rire : il faut bien avouer que voir 8 hommes type rugbymen se tordre dans tous les sens pour avoir “les seins en l’air” (je vous laisse imaginer la scène, promis ça en valait le détour !)… C’est pas tous les jours qu’on a cette opportunité ! Je les remercie encore pour ce grand moment de rire pour moi, de solitude pour eux. »

« J’étais avec un groupe de jeunes collégiens, en sortie scolaire de découverte de l’escape game. Je leur explique donc leur mission, ainsi que mon rôle de game master, et que c’est moi qui leur donne quelques indices s’ils sont sympas (“Oooh oui, on est super sympas madame, hein !!”). Je les lance alors dans la mission, et commence à les suivre. Rapidement, j’interagis avec eux en restant bien sûr le plus role play possible. Ils continuent tranquillement leur mission et commencent à avoir besoin d’un peu d’aide…

J’ai donc eu droit à leur plus beau et plus sincère : “Dis Siri, tu peux nous donner le code s’il te plaît ?
Fou rire absolu et attendrissement instantané de ma part. Un peu plus tard, comprenant que je n’étais pas une intelligence artificielle bien connue mais un vrai être humain, j’ai eu droit à l’appellation de “maître de l’univers” pour me soudoyer et obtenir plus d’informations. Bien évidemment, demandé si gentiment, comment ne pas craquer… »

Lucille

« Un jour un de mes joueurs a ouvert un coffre comme par magie ! Il devait ouvrir un coffre avec plusieurs boutons que l’on déplace. Normalement, les joueurs sont sensés chercher différents indices qui aident à comprendre comment positionner les boutons. Mais ce jour là, ce joueur n’en a pas eu besoin. Il s’est accroupi devant le coffre, a fait bouger ses doigts dans tous les sens au dessus des boutons, et le coffre s’est ouvert tout seul ! J’étais subjuguée…non seulement il avait trouvé la combinaison mais en plus, il avait fait gagner un temps fou à son équipe car l’énigme sensée apporter la solution n’avait pas été réalisée. Et figurez-vous que lors du debriefing ce joueur m’a révélé être un DJ. Il m’a dit que le coffre ressemblait beaucoup à une platine, et donc il s’est dit qu’il allait l’actionner pour ressentir le mécanisme. De toute évidence cela à fonctionné, il a ouvert le coffre en quelques secondes ! Magique !
Heureusement que l’on a pas des Dj tous les jours haha »

« Je me souviens, c’était la venue d’un père avec sa fille. Pour fêter ses dix ans, il l’amenait dans une salle d’escape game pour la première fois. C’était un moment très touchant pour elle. Mais le plus mignon, c’était la façon dont le père se comportait avec sa fille. Il avait clairement compris toutes les énigmes très rapidement. Mais il n’en a fait aucune. A chaque fois qu’il trouvait un élément, il le posait au milieu de la pièce et demandait à sa fille « dis-moi, je ne comprends pas ce qu’il faut faire avec ça. Tu m’expliques ? » Et il l’a ainsi laissée faire toute la salle sans intervenir. Il poussait vraiment sa fille à explorer toutes les pistes possibles et à aller au bout de ses idées. Il était totalement à l’écoute. C’était A.D.O.R.A.B.L.E. »

Madeleine

« Mon plus beau souvenir (pour l’instant !) est sans aucun doute la toute première équipe que j’ai eu à gérer seule pendant ma formation, une famille de quatre avec deux enfants. C’était à la fois mon premier brief et la première session où je n’avais aucune aide pour envoyer les indices.

Ils sont sortis à 59 minutes et 59 secondes. Quand je le leur ai dit, j’ai cru que la maman allait fondre en larmes. C’était un peu ma victoire aussi ! J’en garde vraiment un souvenir ému ».

« Un jour, un duo a dévissé le système d’indices dans une des salles avec le dos d’une clé. Un grand moment. Je vous laisse imaginer la solitude de rentrer dans la salle pour revisser le tout pendant que le groupe se confond en excuses avant de pouvoir enfin terminer l’aventure… »

Une aventure à taille humaine

Tout d’abord, un Game master qu’est-ce que c’est ?

Un Game Master (ou maître du jeu) est tout simplement la personne qui vous accompagne sur toute la durée de votre aventure. C’est un peu le dernier maillon de votre équipe, il travaille dans l’ombre et vous guide pas à pas jusqu’à la finalité de votre mission. Son objectif ? que vous passiez avant tout un excellent moment, mais surtout que vous ne vous retrouviez pas bloqués et dans l’impossibilité d’avancer.

 

Un Game Master par mission

A Imaginarium Game, un Game Master est attribué à un groupe, pour une mission et pendant 2h : briefing – mission – débriefing – rangement de salle. Toute l’équipe Imaginarium Game attache un point d’honneur à la qualité du suivi de votre mission.

 

Les différents visages d’un Game Master

Le game master ou maître du jeu a un rôle primordial lors du déroulé de la mission. Sans lui, l’aventure n’est pas. Aussi il est important de comprendre son rôle primordial lors du déroulé d’une mission.

 

  • L’improvisation et la réactivité

Bien que nos Game Masters connaissent parfaitement leur mission il ne sont pas à l’abri de situations improbables qui vont alors mettre tous leurs sens en alerte. Un joueur qui escalade un mur, un cadenas crocheté, un groupe de joueurs bien éméchés…Nos game masters passent par beaucoup d’émotions. L’improvisation et la réactivité sont alors de mise. Et on peut vous dire que dans certains cas, les sueurs froides se font bien sentir 😉

  • L’orthographe

Oui, l’orthographe fait partie des compétences insoupçonnées mais indispensables d’un bon game master. Nos moyens de communication avec les équipes étant exclusivement à l’écrit, pas moyen d’y échapper. D’ailleurs vous êtes les premiers en tant que joueurs à nous faire remarquer une petite faute qui se serait glissée malencontreusement dans la conversation… et vous avez bien raison 🧐

  • Abracadabra, transformation

Nos game masters ont une capacité à changer de personnage comme de chemise. Vous n’êtes pas à l’abri de voir une loutre franchir les portes de l’Imaginarium, suivie d’un extraterrestre à la tête rouge… âmes sensibles, les vacances d’halloween sont une période tout particulièrement appréciée par nos game Masters… 😈

  • Esprit vif et créatif

La mise en immersion fait partie intégrante du rôle de game master. Raconter une histoire et réussir à plonger les joueurs dans l’univers de leur mission est un challenge de tous les jours. De plus, chaque groupe est différent, il faut donc s’adapter à son public. Le game master est un génie du divertissement, il sait jauger son public en un clin d’œil et adapte ainsi son scénario pour correspondre au mieux à vos attentes. Attention groupe bruyant ! Nos game master ont une voix qui porte jusqu’au fin fond de la galaxie. Difficile donc de les déstabiliser !

  • De l’humour, beaucoup d’humour

A l’Imaginarium nous avons énoooooormément d’humour (on vous laissera juger, promis, ça vaut le détour). Les easter eggs sont partout dans nos missions : entre références, phrases cultes et blagues plus ou moins pourries… que cela soit dit, l’équipe Imaginarium Game a un certain niveau.
D’ailleurs il n’est pas impossible que nos game masters vous fassent quelque peu tourner en bourrique surtout si vous êtes réceptif.

Ainsi, négocier une chanson ou encore une petite danse de la loutre en échange d’un indice n’est pas du tout improbable 🦦
Oui, on est comme ça à Imaginarium.

Découvrez nos missions